Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Les recettes du cinéma

Outre le passage de la TVA de 5,5 à 7 % au 1er janvier 2012, la hausse de prix que traduit l'augmentation régulière de la recette moyenne par entrée (RME) au cours des dix dernières années peut être partiellement analysée comme étant consécutive à l'essor du cinéma en relief. Les billets vendus plus de 10 € ont représenté 17,10 millions d'entrées en 2012, contre 13,75 millions en 2011. La « décomposition de la place de cinéma » est au coeur du système de financement et de régulation du cinéma français. La répartition entre les différents postes est restée stable dans le temps : ??le taux de la taxe spéciale additionnelle qui alimente le fonds de soutien du CNC est fixé à 10,72 % ; ??l'augmentation de la TVA a eu pour conséquence d’accroître la part de cette taxe dans les recettes de 5,30 % avant 2012 à 6,59 % en 2012 ; ??la part revenant à la SACEM (1,515 % de la recette guichet hors TVA et TSA) est stable à 1,25 % ; ??la part revenant aux distributeurs (37,48 %) et celle revenant aux exploitants (43,96 %) ont légèrement fléchi suite à l’augmentation de la TVA. Ces montants correspondent aux montants (hors toutes taxes) constatés sur la base des taux de location négociés pour chaque film entre l’exploitant et le distributeur. Les deux périodes de plus forte fréquentation se situent en octobre, novembre décembre d'une part, et en février, mars, avril d'autre part. Cette saisonnalité est restée relativement stable au cours des dix dernières années (avec en moyenne, cependant, un mois d'avril moins favorable qu'avril 2012, car généralement inférieur à ceux de février et mars). Plus de la moitié (54,9 %) des entrées ont lieu le week-end (vendredi au dimanche), chiffre relativement stable au cours des dernières années.

Les commentaires sont fermés.