Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • La grosse fraude alimentaire

    Vaste coup de filet des services d'Europol et d'Interpol. Ce mardi, les deux agences ont indiqué que plus de 9800 tonnes d'aliments et 26,4 millions de litres de produits frelatés "potentiellement dangereux", au premier rang desquels l'alcool, suivi par la viande et les fruits de mer, ont été saisis au cours de la sixième opération Opson menée dans 61 pays dont 21 européens. Les saisies ont été réalisées entre décembre 2016 et mars 2017, précise l'agence de coopération policière internationale (Interpol) dont le siège est à Lyon, en France. En tout, treize personnes ont été arrêtées en Europe au terme de plus de 50 000 contrôles opérés dans des magasins, marchés, aéroports, ports et usines, selon Europol, basé à La Haye, aux Pays-Bas. "Opson VI a confirmé la menace que la fraude alimentaire représente, étant donné qu'elle affecte tous les types de produits et toutes les régions du monde", relève Chris Vansteenkiste, directeur de la Coalition chargée de la criminalité liée à la propriété intellectuelle (IPC3) d'Europol, cité dans le communiqué. "Les criminels sont prêts à contrefaire toutes sortes de nourriture et de boissons sans aucune idée du coût humain pour faire un profit", déplore pour sa part Françoise Dorcier, coordinatrice du Programme de santé globale et de produits illicites d'Interpol, appelant le public à "rester vigilant" dans leurs achats. En France, les douanes, alertées par le secteur industriel, ont saisi quelque 180 000 bouillon-cubes frelatés, qui ont été mis au jour par les douanes chez un grossiste près de Paris et en Indonésie, comme en Thaïlande, des condiments et sauces produits dans des conditions insalubres. Ces rehausseurs de goût portaient illégalement le logo d'une célèbre marque et ont été détruits, ajoute l'agence. "Le propriétaire de la marque a confirmé qu'il s'agissait de contrefaçon", indique l'Office européen des polices Europol. "L'enquête est en cours pour déterminer l'origine, l'itinéraire et la destination finale de ces aliments."

  • A Charlotte

    La semaine dernière, j'ai eu la chance de participer d'un incentive à Charlotte. L'objectif était de nous féliciter pour ne pas avoir lâché l'affaire, et ce en dépit du climat. Nous n'avons pas démérité et nous méritions bien de souffler un peu. Cet événement a été une grande réussite, surtout lorsqu'ont débuté les olympiades. Mais je vais plutôt vous parler ici de ceux, beaucoup moins réussis, que j'ai suivis par le passé. C'est que l'incentive n'est pas apparu dans le paysage de l'entreprise d'un simple claquement de doigts. Bien au contraire, il a fallu quelques années pour que les DRH utilisent toutes les richesses de ce nouvel outil et il y a eu de nombreux disconvenues avant que les ressources humaines n'apprennent à l'utiliser. Il y a quelques années, je bossais pour une société qui était restée à la préhistoire. Quand nous nous démenions des semaines durant pour remplir nos objectifs, nous n'obtenions au final qu'une pauvre boîte de chocolats et pas un mot de remerciement. Autant vous dire qu'au bout d'un moment, plus grand-monde ne s'est démené pour se démener ! Puis j'ai intégré mon entreprise actuelle, j'ai découvert qu'elle aménageait couramment des incentives, mais sans comprendre toute la valeur de ce type d'événement. Pour elle, il s'agissait au début comme de simples vacances, durant lesquels les participants pouvaient faire ce que bon leur semblait. En fin de compte, c'était ni plus ni moins que des vacances normales. Une fois sur place, chacun s'égaillait dans une direction différente. Ce qui était bien sûr intéressant, mais cela n'était pas particulièrement lucratif pour l'entreprise. Il faut qu'un incentive soit vraiment réussi, et je pense que la direction l'a compris au fil des années. Proposer un voyage sans animation à la clef n'a pas grand intérêt pour l'emloyeur. L'objectif de ce genre de voyage doit être de coaliser l'équipe. Et à cet égard, on n'a pas encore trouvé mieux que les challenges. En tout cas ma boîte a compris comment rendre ce type d'événement plus profitables : les tournois proposés dans le cadre de cet incentive aux USA ont d'ailleurs remporté un franc succès.Je vous mets en lien l'agence qui s'en est chargée, si vous voulez voir quel genre de programme on a pu avoir.Je vous laisse le lien vers le site spécialiste du voyage incentive aux USA: http://www.voyage-incentive-usa.com